J-Jo « Leve kanpe »


La musique l’a choisie presque malgré elle. Fougueuse, passionnée, Joana Joseph dit Jo-J a été révélée avec l’album « Let the story begin » du label Evazyon Mizik sorti en décembre 2021. Jo-J est de retour avec « Leve Kanpe » feat D-fi Powèt Revolte. Ce tube est un cover du titre « Stand Up » de Cynthia Erivo. Avec ce nouveau tube qui dépasse toutes les espérances, elle enflamme la toile.

Chanter c’est ressentir, dire ses douleurs et ses joies : voilà ce qui compte. Si depuis l’enfance et ses débuts dans les chorales de son église, Jo-j a rêvé de devenir une chanteuse, si elle a plus tard décidé de sortir de l’ombre, c’est parce qu’elle a toujours éprouvé «l’envie de s’exprimer à travers la musique». Cet art se révèle pour elle un moyen d’aller à la rencontre de l’humain. Un moyen de livrer son âme.

À l’autre bout du fil, on entend une artiste qui n’aime pas parler d’elle mais plutôt de la musique. « La musique est une partie de moi-même. Je suis une personne timide et inexpressive. C’est un moyen pour moi de m’exprimer, de me détendre».

Jo-J chante depuis toute petite dans les activités de son école et à la chorale de son église. La musique a longtemps été un refuge pour elle. À l’école Jo-J chantait pour ses camardes, ses professeurs. Elle chantait même en classe. «Je chantais en classe pendant le professeur exposait son cours. Parfois on me mettait dehors. Je faisais souvent de grandes balades sur la cour de l’école en chantant. J’étais heureuse», dit-elle.
Jo-J


Musicalement polyvalente, inépuisable source de voix et d’harmonies, Jo-j n’a jamais cessé d’enchanter son public depuis le début de sa carrière à l’école, à l’église et dans les programmes de son quartier. Sa culture musicale, elle l’a façonnée grâce à son père et un de ses cousins, des mélomanes assidus. «Il m’a fallu du temps pour réellement comprendre la musique. J’écoutais Whitney Houston, Renette Désir, Bob Marley, Adèle en boucle. J’adorais ses voix et les émotions que ces vedetttes dégageaient. J’écoutais de la musique et le jour, et l’après-midi et à la tombée de la nuit », confie la jeune artiste qui fait partie du label Evazyon Mizik depuis juillet 2020.

Depuis la sortie de « Leve Kanpe », Jo-j a conquis les cœurs des mélomanes. « Leve Kanpe » est un morceau dont on sait dès la première écoute qu’elle nous accompagnera. C’est une chanson qui parle du combat qu’on doit mener pou nou jwenn chimen n. Leve Kanpe est un appel au changement, au courage, à la liberté,. Mais c’est aussi un discours politique qui prône le chambardement d’un ordre social. C’est un appel à l’union. L’union des gouverneurs de la rosée. « Nous mourrons tous », lance D-Fi. Leve Kanpe est un gouverneur de la rosée. Il dit non contre l’adversité et l’oppression.

Née à Fermathe en 1998, J-Jo a grandi à Pétion-Ville dans les quartiers de Berthé et à Thomassin. Elle a fait ses études secondaires à L’école communauté évangélique de Pétion-Ville. Depuis la sortie de Leve Kanpe, le quotidien de Jo-J a changé. Dans les rues, à l’université, les regards se tournent de plus en plus vers elle. Elle avoue qu’elle n’a pas la grosse tête. Elle travaille. Elle écoute. Elle pense. Elle croit avec Evazyon Mizik qu’une belle aventure a commencé.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :